Google+

L’audace et la foi

(19ème dimanche du Temps Ordinaire, année A, Matthieu 14, 22-33)

IMG_19eme_TO_A_audace et foiQui est prêt à abandonner le confort et l’environnement rassurant d’un bateau par gros temps pour aller rejoindre un ami à la nage ? La réponse n’est pas immédiate. L’expression « se jeter à l’eau », si elle ne se réfère peut-être pas directement à ce passage des Évangiles, indique bien qu’il faut parfois avoir de l’audace.

L’image que nous propose le texte de ce jour est forte. A l’appel du Christ, Pierre n’hésite pas. Jésus le porte sur les eaux comme il nous porte dans la vie lorsque nous savons sortir de nos coquilles et, qu’avec audace, nous portons son enseignement dans le monde alentour.

Notre foi peut défaillir. Lorsque c’est le cas, nous perdons pied et nous nous enfonçons. Mais au simple appel de « Seigneur, sauve-moi ! », le Christ est là, il nous tend la main et nous sort du danger.

Avoir de l’audace, surmonter nos peurs, répondre au simple appel de « Viens ! » et s’en aller vers Jésus est parfois difficile. Mais si nous ne doutons pas du Christ, Fils de Dieu, si notre foi en lui et ce lien avec lui ne se démentent pas, alors nous serons comme ses disciples. Animés de l’Esprit Saint, nous lancerons à notre tour ce même appel « Viens ! » pour grossir la foule des hommes qui marchent dans les pas du Christ.

Bernard Vollerin

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (Mt 14, 22-33)
22i  Aussitôt après avoir nourri la foule dans le désert, Jésus obligea ses disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules.
23  Quand il les eut renvoyées, il se rendit dans la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul.
24  La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent était contraire.
25  Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer.
26  En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils disaient : « C’est un fantôme », et la peur leur fit pousser des cris.
27  Mais aussitôt Jésus leur parla : « Confiance ! C’est moi ; n’ayez pas peur ! »
28  Pierre prit alors la parole : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur l’eau. »
29  Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus.
30  Mais, voyant qu’il y avait du vent, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il cria : « Seigneur, sauve-moi ! »
31  Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »
32  Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba.
33  Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *