4ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

Béatitudes : un message d’espoir

(4ème dimanche du Temps Ordinaire, année A, Matthieu 5, 1-12a)
———————————————————————————————–

IMG_beatitude_dieu« Soyez pauvres de cœur, doux, avides de justice, miséricordieux, purs, artisans de paix et supportez les persécutions et les insultes ». Voici en quelques mots ce que nous dit Jésus aujourd’hui. Quel programme ! Mais, par une lecture plus serrée de ce texte, on se rend compte que son message est aussi tourné vers l’espoir car il nous dit « Heureux ceux qui… », par opposition aux malédictions que les prophètes annonçaient autrefois avec leur fameuse formule « Malheur à ceux qui… »

Jésus nous parle aujourd’hui de manière très concrète, sans parabole, et son langage est fait pour toucher directement tous ceux qui se sentent persécutés, insultés, maltraités ou abandonnés. C’est également un réconfort pour nous tous qui avons un profond besoin de justice et d’amour.

Avec ce texte, nous dépassons ce qui appartient au moment présent. Nous nous projetons dans une sorte d’état de grâce ultime qui devrait tous nous habiter. C’est un bonheur que d’y parvenir, un bonheur où notre âme se retrouve libre, élevée, inaccessible à la crainte comme au désir, loin de tout avilissement. Être en état de grâce, c’est être déjà dans l’antichambre de cette béatitude dont Jésus nous dessine si bien les contours.

Mais d’où peut bien nous venir cet état de béatitude ? Et bien tout simplement, comme le dit Jésus, de la présence de Dieu, de notre vie près de lui et avec lui. Cette béatitude nous apporte la joie profonde et la sérénité. Bienheureux ceux qui y accèdent ! C’est à elle que nous devons aspirer et non pas seulement et uniquement au bonheur sur cette terre. Cela va beaucoup plus loin et le chrétien, peut-être sans le savoir ou de manière un peu instinctive, recherche cette présence de Dieu : au-delà des persécutions et des insultes, cette présence le rend pur, fort et le transcende.

Oui, comme le Christ nous le dit, réjouissons-nous, soyons dans l’allégresse, car notre récompense sera grande dans les cieux.

Bernard Vollerin

——————————————————————————————

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (Mt 5, 1-12)

01  Quand Jésus vit la foule qui le suivait, il gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent.
02  Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait :
03   « Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux !
04  Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise !
05  Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés !
06  Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés !
07  Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde !
08  Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu !
09  Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu !
10  Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux !
11  Heureux serez-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.
12  Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! C’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *