Google+

Persécution

(Sainte Famille : La fuite en Égypte, année A, Matthieu 2, 13-15. 19-23)

———————————————————————————————–

(Texte en polonais, traduction de Joanna Szubstarska)

IMG_persecution« Hérode va rechercher l’enfant, pour le faire périr. » La persécution d’Hérode s’organise et Joseph doit s’exiler sans délai avec l’enfant Jésus et Marie.

Depuis lors, ce genre de situation n’a eu de cesse de se répéter dans tous les coins du monde. Une histoire somme toute assez banale que cette fuite en Égypte. Elle est cependant annonciatrice de biens des maux qui attendent les chrétiens comme les musulmans, les juifs et bien d’autres.

Nous n’avons eu de cesse de nous entre-déchirer au cours de l’Histoire, de nous persécuter entre religions différentes ou même entre chrétiens, par refus de l’autre, par fanatisme, pour nous débarrasser de ce qui dérange ou que sais-je encore… Et ce n’est pas fini : tous les jours, sous nos yeux des enfants et des adultes sont persécutés pour leur religion par des défenseurs d’autres religions. Les témoignages sont multiples.

Le mouvement œcuménique et le dialogue interreligieux nous font espérer que ces excès pourront finalement être contenus, mais il restera les persécutions exercées par des autorités laïques sur des groupes ou confessions diverses, en dépit des traités internationaux garantissant la liberté religieuse. En effet, nombre de régimes totalitaires sévissent encore sur cette planète et ils sont les principaux responsables de ces persécutions. L’historien Clemens Vollnhals* disait à juste titre: « Les régimes totalitaires ne limitent pas leur champ d’action à la politique. Ils veulent la personne entière. »

Sachons garder « l’œil ouvert » pour que les intolérances cessent et pour que la liberté religieuse de chacun soit assurée. Et dénonçons les « Hérodes d’aujourd’hui » qui veulent museler ou éliminer les gêneurs et réduire les chrétiens au silence.

Bernard Vollerin

* Dr. Clemens Vollnhals, Institut de recherche « Hannah-Arendt-Instituts für Totalitarismusforschung », Dresden.

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (Mt 2, 13-15, 19-23)

13  Après le départ des mages, l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »
14  Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte,
15  où il resta jusqu’à la mort d’Hérode. Ainsi s’accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils.

19  Après la mort d’Hérode, l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph en Égypte
20  et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et reviens au pays d’Israël, car ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l’enfant. »
21  Joseph se leva, prit l’enfant et sa mère, et rentra au pays d’Israël.
22  Mais, apprenant qu’Arkélaüs régnait sur la Judée à la place de son père Hérode, il eut peur de s’y rendre. Averti en songe, il se retira dans la région de Galilée
23  et vint habiter dans une ville appelée Nazareth. Ainsi s’accomplit ce que le Seigneur avait dit par les prophètes : Il sera appelé Nazaréen.

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *