Google+

Mes yeux ont vu ton Salut

(2 février, Présentation du Seigneur au Temple, années A-B-C, Luc 2, 22-32)

—————————————————————-

(Texte en polonais, traduction de Joanna S.)

IMG_presentation_temple_2Tiens ! Encore une fois ce rituel des 40 jours… La Présentation au Temple se fait 40 jours après Noël.… comme l’on parle des 40 jours passés par Jésus au désert, des 40 jours de Carême, etc… ou encore chez les musulmans quand on célèbre le 40ème jour après la mort d’une personne. Les exemples sont légion.

Chez les Juifs de l’époque, il fallait que les parents d’un nouveau-né se purifient pendant 40 jours. Au terme de cette période, pour un enfant mâle, ils devaient venir présenter leur enfant aux prêtres du Temple conformément à la loi de Moïse. La tradition voulait également que les parents amènent un présent à offrir en sacrifice. Au minimum il s’agissait d’un couple de tourterelles ou de deux pigeons. Les plus riches devaient même apporter un agneau.

Cette fête de la Purification ce déroule donc 40 jours après la naissance du Christ que nous célébrons à Noël. Et puis le temps a passé et maintenant on appelle très souvent cette fête la Chandeleur. Ce nom vient du mot « chandelle » car, en effet, à partir du VIème siècle on célébrait à Rome à cette occasion, une procession qui commençait tôt le matin et devait se faire à la lumière de flambeaux ou de cierges, c’est-à-dire de chandelles. D’où le nom de chandeleur : la fête des chandelles. Cette fête fut et est célébrée dans toutes les Églises chrétiennes dans le monde.

Mais au-delà de ces « détails historiques », ce que nous apporte l’Évangile de ce jour ce sont des mots forts comme « Messie », « Lumière » et « Salut ». Ah oui, Syméon, homme juste et sage, sois heureux car ton âme brûlait du désir intense de voir le Messie, et ton vœu s’est accompli. A mille ans de distance, l’Abbé Guerric d’Igny* nous a fait de son côté une synthèse magistrale sur la rencontre de Syméon et de Jésus que je cite ici: « Réjouis-toi, juste vieillard, vois ce que par avance tu avais vu : les ténèbres du monde sont dissipées, les nations marchent à sa lumière, la terre entière est remplie de la lumière que tu portes en tes bras… Et vous frères, voyez le cierge qui brûle entre les mains de Syméon, allumez vos cierges en lui empruntant sa lumière. Alors, non seulement vous porterez une lumière entre vos mains, mais vous serez vous-mêmes lumière. Lumière dans vos cœurs, lumière dans vos vies, lumière pour vous, lumière pour vos frères ».

Mon Dieu, tu nous as envoyé ton Fils Jésus, et par lui mes yeux ont vu ton salut. Et cette vision je veux la porter aux quatre coins de la Terre pour que tous sachent qui Tu es, et qu’ils puissent connaitre la beauté de ton royaume.

Bernard  Vollerin

* Abbé Guerric d’Igny, moine cistercien, originaire de Tournai (Belgique), décédé en 1157 en l’Abbaye d’Igny (France), auteur de nombreux sermons.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc (Lc 2, 22-32)

22 Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur,

23 selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.

24 Ils venaient aussi présenter en offrande le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.

25 Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui.

26 L’Esprit lui avait révélé qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Messie du Seigneur.

27 Poussé par l’Esprit, Syméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l’enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient.

28 Syméon prit l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :

29 « Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s’en aller dans la paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu ton salut,

31 que tu as préparé à la face de tous les peuples :

32 lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d’Israël ton peuple. »


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *