Google+

Le sceau du Christ

(14 septembre, La Croix Glorieuse, années A-B-C, Jean 3, 13-17)

Un instant je christ_CDOme suis demandé pourquoi avait-on choisi ce passage de l’évangile selon Saint Jean pour faire mémoire de la Croix Glorieuse du Christ. La réponse est somme toute assez simple : l croix, c’est l’endroit où Jésus, homme de chair et de sang, meure et fait le premier pas vers sa résurrection. C’est le carrefour de la Vie et de la Mort.

La croix, c’est le sceau du Christ. Le sceau de sa venue sur terre, la transition entre deux périodes de sa présence en ce monde, celle de l’homme mortel et celle du ressuscité dans la gloire de son Père.

Heureux ceux qui l’ont connu avant et après la croix ! Ils sont peu nombreux, certes, mais leur témoignage a été un formidable coup de tonnerre dont les roulements qui ont couvert la terre entière, s’entendent encore de nos jours.

Oui, Jésus est venu parmi nous non pas « pour juger le monde », mais, comme envoyé de Dieu, pour que « par lui, le monde soit sauvé.» Son sceau a marqué 2000 ans d’histoire de l’humanité et notre foi en lui est toujours aussi vive qu’une cascade qui nous inonde d’eau fraiche.

Bernard Vollerin

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean (Jn 3, 13-17)

13i  Nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme.

14  De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé,
15  afin que tout homme qui croit obtienne par lui la vie éternelle.
16  Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle.
17  Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *