Google+

Le Magnificat de Marie

(15 août, Assomption de la Vierge Marie, année A-B-C, Luc 1, 39-56)

IMG_magnificat_marie_15_aoutLorsque Joachim et Anne qui vivaient à Nazareth eurent une petite fille, ce fut la joie : Anne était restée stérile bien longtemps et, relativement âgée, elle donna naissance à Marie qui deviendra la mère de Jésus.

Cette adolescente demeura douze ans au Temple, douze années de prière et de contemplation et c’est probablement vers l’âge de 15 ans, déjà enceinte, qu’elle rendit visite à Elizabeth.

Là, un évènement absolument inimaginable se produit : Marie exulte de joie et elle entonne son Magnificat. Le Pape Jean-Paul II rappelait que ce Magnificat « dépasse les textes prophétiques qui sont à son origine.» En quelques versets, tout est dit !

Mais comment Marie, qui n’est encore presqu’une enfant, peut-elle avoir une telle vision prophétique du futur ? En effet, tout ce qu’elle annonce sera repris par son fils Jésus une trentaine d’années plus tard : « Le Seigneur renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles, il comble de biens les affamés et il renvoie les riches les mains vides.»

Mais Marie a été choisie par Dieu et transcendée par l’Esprit Saint. C’est pourquoi elle peut nous offrir dans ce Magnificat tout ce que nous, chrétiens, tâchons d’annoncer autour de nous, avec patience, humilité et détermination.

Bernard Vollerin

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc (Lc 1, 39-56)

39  En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée.
40  Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
41  Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l’Esprit Saint,
42  et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.
43  Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
44  Car, lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi.
45  Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »
46  Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur,
47   mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur.
48   Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse.
49   Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !
50   Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.
51   Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
52   Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
53   Il comble de bien les affamés, renvoie les riches les mains vides.
54   Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,
55   de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race à jamais. »
56  Marie demeura avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.


2 commentaires

Hervé · 10 août 2016 à 8 h 07 min

Waouw que c’est magnifique ces verset

    BernardL · 10 août 2016 à 16 h 58 min

    Merci Hervé,
    En effet ces versets sont absolument magnifiques. Comme je l’indiquais: en quelques versets tout est dit! Le Puissant est là, pour nous tous, nous qui avons foi en lui. Et qu’il nous aide à traverser nos déserts actuels souvent faits de violence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *