Google+

Prière pour les disciples

(7ème dimanche de Pâques, année B, Jean 17, 11-19)

IMG_7eme-paques-B-priere-pour-disciplesJésus prie pour ses disciples. Il invoque son Père. Il prononce ces mots la veille de sa Passion, le Jeudi-Saint au soir, après la Cène.

Pour les non-croyants, cette prière est plutôt inintelligible. Par exemple, Jésus semble se contredire lorsqu’il dit de ses disciples qu’ils « ne sont pas du monde », puis qu’il demande à son Père de ne pas les retirer du monde… Pour certains, cela ressemble même à du charabia !

Mais en relisant cette prière avec un œil de croyant, il apparait clairement que Jésus s’adresse au Père en songeant à tous ceux qui resteront ici-bas une fois qu’il aura quitté cette terre. Cette prière concerne bien sûr les disciples du Christ, mais aussi nous-mêmes, nous qui avons  gardé fidèlement  la parole du Seigneur. Jésus intercède auprès du Père pour que nous, ses disciples de maintenant, puissions continuer à le glorifier et à propager son enseignement.

Quant à être « consacrés par la vérité », souvenons-nous de la tradition des Hébreux. Cela signifiait simplement être mis de côté dans un but précis, comme par exemple pour accomplir la mission de Dieu. Et c’est bien là qu’est notre mission précise : travailler pour la justice, la paix, l’amour entre les gens et entre les peuples. Les forces qui s’opposent à nous sont « de ce monde » comme le dit Jésus : ce sont ces forces là qu’il nous faut combattre pour porter la Parole du Christ.

Mais notre mission ne s’arrête pas là. Nous qui croyons au Christ, nous qui sommes des baptisés, nous avons ce devoir d’agir « dans le monde. » A quelque niveau que ce soit, même humblement, dans notre environnement immédiat. Alors, plus tard, lorsque l’heure sera venue, en nous tournant vers le Seigneur nous pourrons dire sereinement, comme Jésus : « Maintenant je viens à toi. »

Bernard

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean (Jn 17, 11-19)

 

11  À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, les yeux levés au ciel, il priait ainsi : « Père saint, garde mes disciples dans la fidélité à ton nom que tu m’as donné en partage, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes.
12  Quand j’étais avec eux, je les gardais dans la fidélité à ton nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie.
13  Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, en ce monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés.
14  Je leur ai fait don de ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils ne sont pas du monde, de même que moi je ne suis pas du monde.
15  Je ne demande pas que tu les retires du monde, mais que tu les gardes du Mauvais.
16  Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.
17  Consacre-les par la vérité : ta parole est vérité.
18  De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde.
19  Et pour eux je me consacre moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, consacrés par la vérité.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *