Google+

Surpasser la justice des scribes et des pharisiens

(6ème dimanche du Temps Ordinaire, année A, Matthieu 5, 17-37)

——————————————————————————————————-

(Traduction en polonais)

IMG_scribes_pharisiensDans ce Discours sur la Montagne, Jésus nous parle de sagesse, d’intégrité et de sincérité envers soi-même et ceux qui nous entourent. Il nous invite à nous démarquer des scribes et des pharisiens, à les surpasser, eux qui, selon lui  se cantonnent à obéir aux commandements qu’ils ont colportés ou simplement lus dans les Écritures sans vraiment les vivre eux-mêmes. En fait, ils ne sont que de beaux parleurs et des donneurs de leçon…

Chez les juifs de l’époque, les scribes, ces docteurs spécialistes des Écritures, étaient tombés dans un légalisme très étroit. Jésus les reléguait poliment au rang de greffiers ou de petits bureaucrates. Quant aux pharisiens, Jésus n’hésitait pas à les traiter d’hypocrites et d’orgueilleux donnant la priorité aux apparences. En fait, des gens souvent cupides, se vautrant dans l’intempérance, et que Jésus qualifiait même de « fils d’assassins »* ! D’ailleurs, tout au long du chapitre 23 de Matthieu, on voit Jésus mener une charge « à la hussarde » contre eux. Il se fait même gravement accusateur lorsqu’il dit: « Maintenant, Dieu abandonne votre Temple entre vos mains, et il restera désert**. »

Alors, comment faire pour nous démarquer d’eux, pour que notre « justice surpasse celle des scribes et des pharisiens ? »

La phrase que prononce Jésus au sujet du « Temple qui restera désert » s’il est laissé aux mains de ces scribes et de ces pharisiens, est annonciatrice de la situation où nous sommes 2000 ans plus tard : l’Eglise des siècles passés a longtemps été laissée aux mains de personnes qui se sont fourvoyées dans les coulisses du pouvoir, dirigeant en sous-main des royaumes entiers et perdant le sens premier de l’enseignement du Christ. Et puis, sont venus les vieux travers des scribes: priorité a été donnée à la lettre des choses. Les esprits se sont enfermés derrière les murs épais des cathédrales barrées de lourdes portes. L’appel au cœur des hommes lancé par Jésus est devenu inaudible. Il s’est trouvé enfoui sous des tonnes de papiers et d’exégèses plus savantes les unes que les autres mais… bien inutiles. Et puis, avec tout ce que le monde d’aujourd’hui nous offre, l’esprit pharisien est revenu au galop. Tous les qualitatifs de Matthieu chapitre 23 s’appliquent sans exception.

Le résultat ? Nous, scribes et pharisiens d’aujourd’hui, avons vidé nos églises ! Seule une fraction des chrétiens poursuit la mission du Christ, hors des palais éphémères que les hommes se sont construits et loin de la course aux apparences qui occupe trop souvent le monde, en portant sans détour la parole de Jésus aux confins de la terre et en la vivant chaque jour. Oui, c’est en faisant cela que nous pourrons surpasser la justice de ce monde encombré de scribes pointilleux et de pharisiens égoïstes. Redonnons leur place à l’amour, à la chaleur des contacts et tout simplement à la spiritualité, pour que chacun se retrouve dans une Eglise qui, je l’espère, reviendra sur les chemins que le Christ a tracés.

 

Bernard  Vollerin

* Matthieu 23, 31

**Matthieu 23, 38

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (Mt 5, 17-37)

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait :

17 « Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.

18 Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise.

19 Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera sera déclaré grand dans le Royaume des cieux.

20 Je vous le dis en effet : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux.

21 Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il en répondra au tribunal.

22 Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. Si quelqu’un insulte son frère, il en répondra au grand conseil. Si quelqu’un maudit son frère, il sera passible de la géhenne de feu.

23 Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,

24 laisse ton offrande là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande.

25 Accorde-toi vite avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison.

26 Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou.

27 Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère.

28 Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme et la désire a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur.

29 Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi : car c’est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne soit pas jeté dans la géhenne.

30 Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi : car c’est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne s’en aille pas dans la géhenne.

31 Il a été dit encore : Si quelqu’un renvoie sa femme, qu’il lui donne un acte de répudiation.

32 Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d’union illégitime, la pousse à l’adultère ; et si quelqu’un épouse une femme renvoyée, il est adultère.

33 Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne feras pas de faux serments, mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur.

34 Eh bien moi, je vous dis de ne faire aucun serment, ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu,

35 ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Cité du grand Roi.

36 Et tu ne jureras pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir.

37 Quand vous dites ‘oui’, que ce soit un ‘oui’, quand vous dites ‘non’, que ce soit un ‘non’. Tout ce qui est en plus vient du Mauvais. »


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *