Google+

« C’est moi qui vous ai choisis »

(6ème dimanche de Pâques, année B, Jean 15, 9-17)

IMG_6eme-paques-B-aimez-vousVoici un évangile où trois grands thèmes se retrouvent : La joie, l’amour et le choix de ses amis. Trois thèmes différents en apparence, mais qui se fondent finalement en un seul.

Car l’on choisit avant d’aimer. Et un cœur capable d’aimer a, par cette faculté même d’aimer, la possibilité de connaître la joie. Tout commence par l’exercice du choix, et quelle différence de se sentir parmi ceux qui ont été choisis ! Pour cela, rappelons-nous nos premières rencontres amoureuses de jeunesse… Jésus, qui nous a choisis nous appelle ses “amis”, avec cette sensation d’intimité que cela crée entre lui et nous. Oui, nous sommes ses amis, choisis pour porter sa parole à travers le monde.

Dans tout cela, la joie est essentielle, et arrêtons de parler de souffrance et de culpabilité comme nous l’entendons trop souvent ! Comme le dit Frederick Buechner, « même si nous nous sentons spirituellement en banqueroute et si nous avons déserté Dieu, sa marque est profondément en nous. Nous avons la joie de Dieu en nous. »*

L’Amour suit naturellement la phase du choix, et il nous donne la joie. Il peut tout simplement naitre aussi lorsque « nous percevons une beauté particulière, une douleur ou un besoin sur le visage d’un autre » (p. 99)*. C’est toute la grandeur et la magie de l’Amour.

Avec cet Évangile qui fait partie des paroles d’adieu que prononce Jésus lors de son dernier repas avec les apôtres, nous recevons comme un testament qui fait converger Joie et Amour. C’est l’expression même des dernières volontés du Christ qui va donner sa vie pour nous, en nous demandant avec insistance de nous « aimer les uns les autres »

Bernard

* Frederick Buechner: « Secrets in the Dark: A Life in Sermons », Harper Collins, 2006. L’auteur vit actuellement dans l’état du Vermont (Etats-Unis).

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean (Jn 15, 9-17)

09i  À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.
10  Si vous êtes fidèles à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.
11  Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie.
12  Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
13  Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.
14  Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
15  Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai appris de mon Père, je vous l’ai fait connaître.
16  Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l’accordera.
17  Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *