Google+

« Je ferai de vous des pêcheurs d’hommes »

(3ème dimanche du Temps Ordinaire, année B, Marc 1, 14-20)

——————————————————————————–

IMG_pecheurs-d-hommesLaisser ici nos filets, nous convertir, devenir pêcheurs d’hommes et nous préparer à la venue du Royaume de Dieu. Ces quelques mots renferment à eux seuls, et en essence, tout l’enseignement que le Christ dispensera lors de son ministère.

Laisser nos filets ? Oui, c’est laisser de côté toutes ces activités qui encombrent nos jours et que, faussement, nous croyons essentielles : travail forcené pour gagner plus (et dépenser plus), passe-temps, course aux biens matériels et miroirs aux alouettes de toutes sortes.

Nous convertir ? Oui, après avoir laissé nos filets, c’est littéralement changer de vie, prendre les choses d’une autre façon, faire preuve de charité et de pardon (et chacun sait que les occasions ne manquent pas). Et arrêter de faire, comme le dit l’auteur français Dominique Glocheux, que « la première partie de la vie se passe à désirer la seconde, et la seconde à regretter la première. »

Devenir pêcheurs d’hommes ? Oui, bien sûr ! Et c’est la partie la plus fascinante de notre vie de chrétiens. Annoncer, Célébrer et Servir la Parole du Christ : ces trois maître-mots font et feront de nous des pêcheurs d’hommes. Pour cela, il faut avoir une volonté bien trempée. Comme le dit le proverbe chinois : « La volonté permet de grimper sur les cimes, sans volonté on reste au pied de la montagne. »

Mon Dieu, donne nous cette volonté indéfectible et cette énergie qui fait de nous des pêcheurs d’homme ! Il y a tant à faire. La Parole du Christ est si belle qu’elle mérite que nous y consacrions notre vie.

Bernard Vollerin

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc (Mc 1, 14-20)

14 Après l’arrestation de Jean Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer la Bonne Nouvelle de Dieu ; il disait :

15 « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle. »

16 Passant au bord du lac de Galilée, il vit Simon et son frère André en train de jeter leurs filets : c’étaient des pêcheurs.

17 Jésus leur dit : « Venez derrière moi. Je ferai de vous des pêcheurs d’hommes. »

18 Aussitôt, laissant là leurs filets, ils le suivirent.

19 Un peu plus loin, Jésus vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient aussi dans leur barque et préparaient leurs filets.

20 Jésus les appela aussitôt. Alors, laissant dans la barque leur père avec ses ouvriers, ils partirent derrière lui.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *