Google+

« Elle est à toi cette chanson … »

(Solennité du Christ-Roi, année A, Matthieu 25, 31-46)

IMG_georges_brassensNous connaissons à peu près tous la « Chanson pour l’Auvergnat » de Georges Brassens. En voici quelques extraits* :

Elle est à toi cette chanson
Toi l’Auvergnat qui sans façon
M’as donné quatre bouts de bois
Quand dans ma vie il faisait froid…

Elle est à toi cette chanson
Toi l’hôtesse qui sans façon
M’as donné quatre bouts de pain
Quand dans ma vie il faisait faim…

Toi l’hôtesse quand tu mourras
Quand le croquemort t’emportera
Qu’il te conduise à travers ciel
Au Père éternel…

Quel parallèle avec le texte de Matthieu ! Tout y est, ou presque. Avec « une foi qui dépasse la dimension religieuse », Georges Brassens nous explique en quelques couplets ce que la générosité peut accomplir. Ce « croyant malgré lui », comme nous le décrit Jean-Claude Lamy**, apparait comme « plus chrétien que les vrais chrétiens.»

Car le Christ nous demande d’être généreux et non pas négligents, envers tous, même les plus petits. Et ils sont nombreux ceux qui servent le Christ au travers des petits et des pauvres : Jean Vanier, Sœur Térésa, ou Sœur Emmanuelle qui vient d’ailleurs de nous quitter, auréolée de gloire, elle qui a aidé plus de 60.000 enfants du monde entier par le biais de son association.

Quel contraste avec la crise qui renverse le monde de la finance d’aujourd’hui : appât du gain, course à l’argent pour l’argent, parachutes dorés, des milliards par-ci, des milliards par-là. Sont-ils les « chèvres » de l’Évangile qui seront soumis au châtiment ? Car ils l’on fait aux petits et par là ils l’ont fait au Christ-Roi.

Témoignons notre Foi et transmettons un message d’espérance et d’amour aux petits et aux pauvres, à ceux qui ont faim de tout. Et ne soyons pas négligents et plus pharisiens que ceux de l’époque de Jésus en nous déculpabilisant par des paroles comme : « Les services sociaux sont là pour ça… », ou bien « tous ces pauvres n’ont qu’à travailler… » !

Seule notre Foi nous donnera de voir le Christ dans les petits et les pauvres.

Bernard Vollerin

* 1954 © Warner-Chapell Music France,  

** “Brassens, le mécréant de Dieu” de Jean-Claude Lamy, LGF/Livre de Poche, 2006

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (Mt 25, 31-46)

31i  Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire.
32  Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres :
33  il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche.
34  Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : ‘Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde.
35  Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ;
36  j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’
37  Alors les justes lui répondront : ‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu…? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ?
38  tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ?
39  tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?’
40  Et le Roi leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.’
41  Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : ‘Allez-vous-en loin de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le démon et ses anges.
42  Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ;
43  j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.’
44  Alors ils répondront, eux aussi : ‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu avoir faim et soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?’
45  Il leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces petits, à moi non plus vous ne l’avez pas fait.’
46  Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *