Google+

Dominer ou servir ?

(31ème dimanche du Temps Ordinaire, année A, Matthieu 23, 1-12)

IMG_dominerPetite pièce de théâtre.

Scène Une : la salle des marchés d’une grande banque. Des dizaines de traders affairés scrutant leurs écrans, jouant avec des algorithmes qui suivent les cours à la milliseconde près, vendant « à découvert » ce qu’ils n’ont pas et achetant avec l’argent des autres. Il leur faut faire un maximum de profit en un minimum de temps et s’enrichir pour dominer autrui, sans état d’âme ni concession aucune.

Scène Deux : un « Resto du Cœur » ou un centre d’accueil où l’on sent la compassion, l’écoute, où l’on apporte de l’aide, en toute simplicité et humilité. Un endroit où les « piégés de la vie » reprennent espoir.

Scène Trois : vous et moi sur scène, ballottés entre, d’un côté, la course aux apparences, le désir de « réussir », de recevoir des honneurs et le goût des palais éphémères que nous nous sommes construits et, d’un autre côté, l’envie d’aider, de sentir un amour fraternel, de se réconforter les uns les autres et même d’essayer ensemble d’éradiquer la misère morale ou matérielle autour de nous.

Cette petite pièce de théâtre met à jour un paradoxe : si les acteurs de la Scène Une, ces pharisiens cupides qui nous font espérer monts et merveilles ont vidé nos églises, ceux de la Scène Deux, ces humbles, ceux que la vie a cabossés, ne les ont pas remplies pour autant. Bizarre, n’est-ce pas ?

Et bien à mon sens ce n’est pas étonnant, car comme l’annonçait Matthieu* en parlant de la mainmise des pharisiens : « Maintenant, Dieu abandonne votre Temple entre vos mains, et il restera désert ». Oui, les pharisiens d’hier et d’aujourd’hui sont pléthore, même au sein de notre Église, à tel point que celle-ci ne sait parfois plus bien faire entendre la parole du Christ. On s’égosille… et les gens tournent le dos.

Mais ne nous arrêtons pas là, continuons le lent travail de conversion qui est nécessaire pour qu’éclate en pleine lumière le sens profond de la Parole du Christ, pour que les pharisiens d’aujourd’hui prennent conscience des dégâts qu’ils causent et que les humiliés et ceux qui se sont fait piéger par la vie reprennent espoir.

Passons aux actes ! Mettons en pratique les enseignements que Jésus nous a laissés au lieu d’en rester à rabâcher de belles paroles. Redonnons leur place à l’amour, à la chaleur des contacts et mettons nous au service de tous, pour que chacun se retrouve dans une Église qui suive les chemins que le Christ a tracés.

Bernard Vollerin

* Évangile selon Saint Matthieu, Chapitre 23, verset 31

Évangile selon Saint Matthieu 23, 1-12

01 Alors Jésus déclara à la foule et à ses disciples :

02 « Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse.

03 Pratiquez donc et observez tout ce qu’ils peuvent vous dire. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas.

04 Ils lient de pesants fardeaux et en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt.

05 Ils agissent toujours pour être remarqués des hommes : ils portent sur eux des phylactères très larges et des franges très longues ;

06 ils aiment les places d’honneur dans les repas, les premiers rangs dans les synagogues,

07 les salutations sur les places publiques, ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi.

08 Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul enseignant, et vous êtes tous frères.

09 Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux.

10 Ne vous faites pas non plus appeler maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ.

11 Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.

12 Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *