Google+

Le souffle de Jésus

(2ème dimanche de Pâques, année A-B-C, Jean 20, 19-31)

———————————————————————————-

(Traduction en polonais)

Divine miséricorde souffle de JésusEn ce 2ème dimanche de Pâques, nous passons brutalement de la foule des Rameaux et des Alléluias entonnés à pleins poumons pour Pâques, à des disciples désorientés, effrayés, bouclés à double tour dans une pièce. Ils craignent les prêtres juifs qui veulent se débarrasser d’eux, comme ils veulent en finir avec tout le trouble que ce « soi-disant Messie » a semé.

Et Jésus vient. Il répand son souffle sur ses disciples et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint.» Il souffle sur eux comme on soufflerait sur des braises pour raviver le feu, pour redonner la vie. Ceci nous rappelle ces moments superbes de la Transfiguration où la face du Christ devient si brûlante que les disciples ont bien du mal à la regarder. Notre foi qui souvent se meurt comme des braises abandonnées, est ravivée par le souffle de l’Esprit Saint.

« La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie.» C’est le moment où, comme des braises revigorées par le souffle de Jésus, nous nous sentons envoyés pour répandre le feu autour de nous, en témoins de Dieu. Les premières générations de chrétiens n’ont pas hésité à aller prêcher la bonne nouvelle de la résurrection. Ils savaient ce qu’ils avaient vu. Ils savaient que Dieu leur avait envoyé le Christ. Ils l’annonçaient avec force, conviction et courage et furent capables de convertir des foules entières.

Oui, que la paix du Seigneur vienne. Et que cette paix soit celle où l’on amène les drapeaux, celle où l’on fond les armes et celle où la faim devient un cauchemar qui s’efface.

Bernard Vollerin

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean (Jn 20, 19-31)

19i  C’était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine. Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! »
20  Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur.
21  Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »
22  Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint.
23  Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. »
24  Or, l’un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : Jumeau) n’était pas avec eux quand Jésus était venu.
25  Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »
26  Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! »
27  Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. »
28  Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »
29  Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »
30  1l y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas mis par écrit dans ce livre.
31  Mais ceux-là y ont été mis afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et afin que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *