Google+

Les maîtres… et les autres

(29ème dimanche du Temps Ordinaire, année B, Marc 10, 35-45)

 

IMG_29_TO_B_les_maitres_et_les_autresNous y voila ! Jésus met tout sur la table : il renvoie les vaniteux qui veulent s’assoir autour de lui pour en tirer secrètement profit, il dénonce les « chefs des nations païennes » qui commandent en maîtres, et il termine en nous demandant de « servir » et non pas de chercher à être servis, ce qui est le message essentiel qu’il répétera tout au long de son ministère.

Est-ce un texte qui annonce l’avènement de nos démocraties quand Jésus dit : « Parmi vous… celui qui veut devenir grand sera votre serviteur » ? Car c’est bien ce qui se passe (ou devrait de passer) de nos jours : le pouvoir revient, en théorie, aux élus qui se mettent « au service de la population et de l’Etat » et non pas aux « maîtres » qui tirent leur pouvoir de l’argent ou de la domination militaire.

Oui, en théorie seulement, car les craintes exprimées par Jésus de voir des chefs de tout poil commander en maîtres sont devenues réelles. Il n’y a qu’à regarder autour de nous ! C’est le règne des Maîtres « modernes » : les pays qui imposent leur loi hors de leurs frontières, les maîtres du marketing qui nous abrutissent avec leur matraquage médiatique, les financiers qui ne servent que l’argent et non pas le bien de la société, ou encore ces Maîtres que sont les grandes chaînes de magasins qui restreignent notre choix en éliminant les commerces de proximité.

A ce sujet, je vous encourage vivement à lire « Les Géants » de J.M.G Le Clézio*. Ce livre va vous secouer ! Il sonne le réveil d’un monde qui a volontairement été mis en léthargie par les Maîtres d’aujourd’hui. Vous y découvrirez un petit garçon, Bogo le Muet, dans Hyperpolis (un Super-Hyper marché), aux prises avec les Maîtres qui contrôlent tout, même les pensées.  Pour citer Le Clézio : « La lumière des Maîtres a recouvert la peau des femmes, la mer, le ciel, … il ne reste plus rien. La lumière des Maîtres serre ses mâchoires sur les nuques, et l’étau de ses dents ne s’ouvre plus. » De quoi frémir …

Gardons donc notre libre-arbitre, soyons des hommes debout face à ceux qui pensent être les Maîtres de nos existences et restons au service de ceux qui sont autour de nous. Faire œuvre de charité, c’est ce que nous demande le Christ.

Bernard  Vollerin

* « Les Géants » de J.M.G. Le Clézio, Editions Gallimard, 1973

Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc (Mc 10, 35-45)

35  Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchent de Jésus et lui disent : « Maître, nous voudrions que tu exauces notre demande. »
36  Il leur dit : « Que voudriez-vous que je fasse pour vous ? »
37  Ils lui répondirent : « Accorde-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. »
38  Jésus leur dit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire, recevoir le baptême dans lequel je vais être plongé ? »
39  Ils lui disaient : « Nous le pouvons. » Il répond : « La coupe que je vais boire, vous y boirez ; et le baptême dans lequel je vais être plongé, vous le recevrez.
40  Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, il ne m’appartient pas de l’accorder, il y a ceux pour qui ces places sont préparées. »
41  Les dix autres avaient entendu, et ils s’indignaient contre Jacques et Jean.
42  Jésus les appelle et leur dit : « Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations païennes commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir.
43  Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur.
44  Celui qui veut être le premier sera l’esclave de tous :
45  car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »