Google+

Invités au festin

(28ème dimanche du Temps Ordinaire, année A, Matthieu 22, 1-14)

IMG_banquetLe royaume de Dieu, c’est comme un banquet auquel nous sommes tous conviés. Ceux qui s’y sont préparés seront les bienvenus, les autres resteront dehors. Mais que faut-il faire pour être prêt ? Tout simplement vivre sa vie de chrétien.

Vivre sa vie de chrétien, c’est une joie réelle. Se préparer au voyage vers le Seigneur, à son invitation, ce n’est pas se retrouver face à une longue liste d’interdits, mais c’est vivre dans la paix et dans l’amour des autres. Car la foi en le Seigneur est libératrice, elle n’est pas contraignante. Aller vers lui, c’est aller à un repas de noces, pas à un enterrement ! Mais il faut s’y préparer, c’est-à-dire mettre ses plus beaux habits.

Ceux qui sont à leurs affaires, « l’un à son champ, l’autre à son commerce», ceux-là mêmes qui ont refusé d’accepter Jésus comme le Messie seront jetés dehors. Car certains sont et restent indifférents à l’appel du Christ : ils s’en détournent. D’autres vont même beaucoup plus loin et font taire les envoyés du Seigneur comme les serviteurs dont nous parle Matthieu aujourd’hui et qui se font maltraiter et tuer.

D’ailleurs souvent, ceux qui se détournent du Christ sont ceux qui ne songent qu’aux ripailles d’ici-bas, là où l’on se rend pour se remplir la panse. Les distractions et les tentations de notre monde sont trop fortes pour une bonne partie des humains et légion sont ceux qui festoient en oubliant de se préparer au vrai banquet.

Ne refusons pas l’invitation du Seigneur et préparons nous, pour aller nous assoir à sa table et célébrer nos noces avec lui.

Bernard Vollerin

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (Mt 22, 1-14)

01i  Jésus disait en paraboles :
02  « Le Royaume des cieux est comparable à un roi qui célébrait les noces de son fils.
03  Il envoya ses serviteurs pour appeler à la noce les invités, mais ceux-ci ne voulaient pas venir.
04  Il envoya encore d’autres serviteurs dire aux invités : ‘Voilà : mon repas est prêt, mes bœufs et mes bêtes grasses sont égorgés ; tout est prêt : venez au repas de noce.’
05  Mais ils n’en tinrent aucun compte et s’en allèrent, l’un à son champ, l’autre à son commerce ;
06  les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent.
07  Le roi se mit en colère, il envoya ses troupes, fit périr les meurtriers et brûla leur ville.
08  Alors il dit à ses serviteurs : ‘Le repas de noce est prêt, mais les invités n’en étaient pas dignes.
09  Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous rencontrerez, invitez-les au repas de noce.’
10  Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils rencontrèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives.
11  Le roi entra pour voir les convives. Il vit un homme qui ne portait pas le vêtement de noce,
12  et lui dit : ‘Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vêtement de noce ?’ L’autre garda le silence.
13  Alors le roi dit aux serviteurs : ‘Jetez-le, pieds et poings liés, dehors dans les ténèbres ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents.’
14  Certes, la multitude des hommes est appelée, mais les élus sont peu nombreux. »


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *