Google+

Convertissez-vous !

(26ème dimanche du Temps Ordinaire, année A, Matthieu 21, 28-32)

IMG_convertisez_vousVoila un portrait typique de la société que nous donne Jésus aujourd’hui : les beaux parleurs d’un côté et ceux qui agissent de l’autre…

Travailler à la vigne du Seigneur, c’est-à-dire à la marche de son Église, ne demande pas que des promesses de notre part, mais du concret et des actes. En général, ceux qui parlent haut et promettent ceci ou cela sont rarement ceux qui retroussent leurs manches et qui agissent.

Les bonnes résolutions prises rapidement et qui passent aux oubliettes, voila qui nous est familier, autour de nous, mais aussi pour nous-mêmes. Alors qu’une mûre réflexion qui nous conduit à réorienter nos choix et à les mettre en œuvre porte plus de fruits. C’est ce que nous demande le Christ : se convertir et agir pour son Église.

Eh oui ! Sans nul doute, « les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu » car même s’ils ont dit « non » au départ comme le premier fils de l’Évangile de ce jour, ils se sont ensuite convertis : ils ont laissé de côté l’argent qui les avilissait et ils ont accueilli la parole de Dieu. Eux, les pécheurs que l’on montrait du doigt, ont crû et ont porté cette Parole autour d’eux : ils ont travaillé à la vigne pour en cueillir les grappes et en remplir de pleins paniers.

Convertissez-vous et agissez ! Il n’est jamais trop tard pour aller à la vigne du Seigneur.

Bernard Vollerin

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (Mt 21, 28-32)

28i  Jésus disait aux chefs des prêtres et aux anciens : « Que pensez-vous de ceci ? Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : ‘Mon enfant, va travailler aujourd’hui à ma vigne.’
29  Celui-ci répondit : ‘Je ne veux pas.’ Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla.
30  Abordant le second, le père lui dit la même chose. Celui-ci répondit : ‘Oui, Seigneur !’ et il n’y alla pas.
31  Lequel des deux a fait la volonté du père ? » Ils lui répondent : « Le premier ».
Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu.
32  Car Jean Baptiste est venu à vous, vivant selon la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; tandis que les publicains et les prostituées y ont cru. Mais vous, même après avoir vu cela, vous ne vous êtes pas repentis pour croire à sa parole.

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *