Google+

Controverse sur l’identité de Jésus ?

(19ème dimanche du Temps Ordinaire, année B, Jean 6, 41-51)

—————————————————————–
IMG_19eme_TO_B_jesus_messieOui, il y a eu et il y a controverse.

Elle a commencée au temps du Christ comme les deux premiers versets de l’évangile d’aujourd’hui nous le montrent. Et la pensée  juive n’évoluera que peu au cours du temps. Nier la messianité du Christ a été et est toujours un élément important de la foi juive* qui s’oppose en cela à la foi chrétienne.

Tous nous savons que l’on a écrit sur Jésus plus d’ouvrages que sur n’importe qui au cours des temps. Malgré tout, le voile n’est toujours pas levé. Par exemple, plusieurs fois dans les évangiles Jésus pose la question à ceux qui l’entourent : « Qui dites-vous que je suis ? » Les réponses sont loin d’être franches et claires, à l’exception de celle, éclatante, de Simon-Pierre : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant. »**

Certains disent : « Jésus était peut-être un fou que se prenait pour Dieu alors qu’il ne l’était pas, ou un fieffé menteur qui se déclarait Dieu sachant pertinemment qu’il ne l’était pas. » En fait, Jésus sait qu’il est réellement Fils de Dieu et Dieu : il ne dit que la vérité, car comme tous les textes des évangiles le montrent, il n’a jamais menti et ne s’est jamais comporté comme un fou.

Finalement, tout est affaire de foi. Jésus n’est pas un homme devenu Dieu, mais bien Fils de Dieu, et Dieu devenu homme ! La nature humaine de Jésus et la nature divine de Jésus se fondent en cet Être unique qui a bouleversé l’humanité.

La controverse attisée par les sans foi qui ricanent dans leur coin ou au grand jour ne s’arrêtera peut-être pas de si tôt. Mais peu importe ! Continuons à honorer ce Dieu fait homme et à nous nourrir de sa Parole.

Bernard

* Martin Buber, (1878-1965) Deux types de foi: foi juive et foi chrétienne, Cerf, Paris, 1991

** Matthieu 16, 16.

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean (Jn 6, 41-51)

41  Comme Jésus avait dit : « Moi, je suis le pain qui est descendu du ciel », les Juifs récriminaient contre lui :
42  « Cet homme-là n’est-il pas Jésus, fils de Joseph ? Nous connaissons bien son père et sa mère. Alors comment peut-il dire : ‘Je suis descendu du ciel’ ? »
43  Jésus reprit la parole : « Ne récriminez pas entre vous.
44  Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire vers moi, et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
45  Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Tout homme qui écoute les enseignements du Père vient à moi.
46  Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père.
47  Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi a la vie éternelle.
48  Moi, je suis le pain de la vie.
49  Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ;
50  mais ce pain-là, qui descend du ciel, celui qui en mange ne mourra pas.
51  Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie. »